• Le bronze ancien

    Le Bronze ancien (vers -2100 à -1580)

     
    Grâce aux apports techniques, la Grèce quitte peu à peu la période du néolithique (dernière période de la préhistoire), pour entrer dans la protohistoire divisé – pour l’Europe occidentale – par l’âge du bronze suivit de l’âge du fer.
    La protohistoire est la période transitoire entre la préhistoire et l’histoire, lorsque les premières civilisations maîtrisaient déjà le travail des métaux mais pas encore l’écriture. Cette phase varie considérablement selon les peuples.
     
    Ainsi, Dès -2700 en Crète et -2100 en Grèce continentale, les peuples commencent à maîtriser la métallurgie du bronze et à entrer dans l’âge du bronze ancien.
     
    L’âge de bronze débute dans l’Egéide avec l’arrivée vers -2600 d’envahisseurs d’origine inconnue venue par mer de l’Asie Mineure et conventionnellement appelé Pélasges.
     
    Les Pélasges, étaient les habitants primitifs de l’Egéide. Des écrivains et des historiens de la Grèce antique donnèrent ce nom au peuple autochtone avant l’arrivée des Hellènes. Hommes petits et basanés, répandus dans une grande partie de la Méditerranée, surtout dans l’Hellade, l’Illyrie, l’Italie méridionale et le littoral d’Asie Mineure, On les considérait comme un peuple barbare, ou comme des tribus errantes. (←Mal dit).
     
     
    Ils apportèrent de nouvelles cultures (la vigne et l’olivier) et surtout de nouvelles techniques : la métallurgie du bronze, la charrue, une céramique vernissée et raffinée. Les Cyclades bénéficient d’abord de ce progrès.
     
    Les Cyclades sont les petites îles de la mer Egée à l’est de la Grèce continentale. Leur nom vient du grec Kykládês, qui veut dire « en cercle ». Les ressources des Cyclades et de l’Eubée en métaux et en pierres furent à l’origine de leur suprématie maritime, et permis de nombreuses réalisations architecturales (des tombes et des acropoles) ou artistiques (vases et sculptures).
     
     

     
    Statuette caractéristique de l’art des Cyclades, Musée archéologique d’Athènes.
     
    Les figurines, les statues et les idoles cycladiques sont des œuvres taillées dans la pierre et caractérisées par la construction dite « géométrique ». Elles sont la seule manifestation statuaire dans le monde égéen, à ce moment là.
     
    Si la civilisation cycladique, épanouie dès le bronze ancien, devança de quelques siècles les civilisations crétoise et mycénienne dans le vaste ensemble de la civilisation égéenne, elle du s’éclipser en (DATE) devant l’hégémonie crétoise.
     
    La Crète, (Kríti, en grec) était habitée depuis le Néolithique. Vers -2700, l’île fut envahie par un peuple anatolien qui apporte technique du bronze et une architecture évoluée.
    L’âge du bronze ancien (ou l’âge minoen ; -2100 à -1580) est caractérisé par la construction des premiers palais dès -1700  (Cnossos, Phaistos, Malia, Tylissos, Jaglia Toriada et Kato Zakros) détruits en plein âge minoen par l’invasion achéenne.
     
    Cnossos, Phaistos et Gortyne, ici plus tard.
     
    En Grèce continentale, les premiers occupants de Béotie (Viôtía, en grec) étaient deux peuples pélasgiques mal connus : les Minyens, installés autour d’Orchomène et les Cadméens autour de Thèbes et de sa citadelle Cadmée. La légende de Cadmos et son rôle civilisateur pourrait trouver un fondement historique dans l’hypothèse de l’origine phénicienne de ces derniers.
     
     
    Les Ioniens (Iônes, en grec) vinrent du nord, considéré comme les premiers Grecs (précédent les Achéens). Les Ioniens se fixèrent notamment en Béotie et en Attique ou fusionnèrent avec les Pélasges.
     
    Les Ioniens (voir Ogygos NP) organisèrent l’Attique en plusieurs domaines indépendants, douze, selon la tradition ionienne. Ces citées furent longtemps rivales et Eleusis et Marathon étaient les centres principaux.
     
    Eleusis
    Marathon
     
    Les Ioniens colonisèrent peu à peu toute la Grèce et furent suivis par les Achéens, qui vinrent du nord dès le début ou dans la moitié du dans la première moitié du –IIe millénaire, apportant notamment les armes en bronze et le cheval.
     
    A -XVIIe siècle, l’Argolide fut leur fief dans le Péloponnèse où fleurir leur principaux centres : Mycènes, Argos, Tirynthe et Pilos, mais les limites de leur empire dans la Grèce continentale et insulaire restent incertaines.
     
    Les Achéens, accoutumés à la mer, entretinrent des relations commerciales avec la Crète, l’Egypte et Chypre.
     
    Ils s’étendirent en Asie Mineure, ainsi qu’en Crète au -XVe siècle, mettant fin à l’empire de Cnossos.
     
    Reste, peur le bronze ancien, les notions qui suivent à explorer et placer :
     
    Thessalie
    La Thessalie était célèbre pour son élevage de chevaux et pour sa cavalerie. Les légendes des Centaures et des Lapithes en témoignent.
     
     
    Arcadie
    Eleusis
    Marathon
     
    Vérifier l’information suivante :
     
    D’autres peuples venus du Nord (de l’Epire (Thesprotes), les Doriens, font leur apparition environ 60 ans après la guerre de Troie, soumirent ou repoussèrent les peuples de la plaine.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :